Le-vent-temportera1

Août 2003. Le cauchemar recommence. Trois femmes retrouvées à leur domicile parisien, entravées, le visage lacéré à coups de miroirs brisés. Sur leurs corps nus, un morceau de papier reprenant une phrase de l’Ecclésiaste. Trois meurtres en tout point identiques à une autre série remontant à quelques mois, mais dont l’auteur a déjà été arrêté… Erreur judiciaire, mimétisme, complot ? Dans la touffeur de la canicule, les pistes s’ouvrent et se referment. Un élément, quelque part, a forcément échappé aux policiers. Une évidence juste là, sous leurs yeux, de l’autre côté du miroir…

C’est la deuxième fois cet été que je lis un thriller d’un auteur français et une nouvelle fois c’est une très bonne surprise ! Une intrigue menée d’une main de maître où l’on pense souvent avoir le bon indice, celui qui a échappé aux enquêteurs, mais c’est sans compter sur l’auteur qui se plaît à distiller des petits détails qui viennent brouiller les pistes au fur et à mesure que l’on avance dans le récit. Si j’ai quand même résolu une partie de l’énigme un peu avant qu’elle ne soit dévoilée en amatrice de polar que je suis, j’avoue que l’explication de certains faits n’était pas à ma portée d’esprit, l’histoire est très bien ficelée et le dénouement reste bien surprenant…